Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 27 Juillet 2017

Algérie: Tebboune ordonne le gel des décisions sur l'affectation des nouvelles réserves foncières agricoles

Le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, a ordonné de geler les décisions portant l'affectation des réserves foncières agricoles destinées à la création de nouvelles exploitations agricoles et d'élevage, indique lundi un communiqué des services du Premier ministre.

La décision a été prise au terme d'un Conseil interministériel présidé par M. Tebboune, consacré à l'examen de la situation des réserves foncières agricoles du domaine national, en présence des ministres de l'Intérieur et des Collectivités locales, des Finances et de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche.

Lors de cette réunion, "il a été procédé à l'évaluation des différents dispositifs mis en œuvre dans le cadre des politiques publiques destinées à assurer le renouveau agricole dans l'ensemble des régions du pays, notamment ceux relatifs à l'accès au foncier agricole et à la création de nouvelles exploitations", précise le communiqué.

A l'issue de l'exposé présenté par le ministre de l'Agriculture et après avoir évoqué les "dysfonctionnements, les anomalies et autres facteurs de blocage qui caractérisent le secteur", le Premier ministre a instruit les départements ministériels concernés en vue de "procéder au gel des décisions portant affectation des réserves foncières agricoles destinées à la création de nouvelles exploitations agricoles et d'élevage, notamment les fermes pilotes associant des partenaires privés, en attendant l'arbitrage du Conseil des participants de l'Etat (CPE) qui se tiendra prochainement".

M. Tebboune a également instruit d'initier une opération portant "révision des textes et dispositifs réglementaires présidant à la gestion, à l'affectation et à l'exploitation des réserves foncières agricoles en veillant à mettre un terme aux contradictions constatées" ainsi que ,"l'élaboration d'un nouveau cahier des charges déterminant les conditions d'accès aux réserves foncières agricoles du domaine national".

La même source a précisé que le gel ne concerne pas les investissements réels déjà réalisés.

 

APS

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vidéos

Le CPP part en vacances avec le routard du 5e mandat

A ne pas manquer

Prev Next

Maroc- En attendant le takaful, le financement de immobilier par les banques islamiques sera une prise de risque

Pour Adnane El Guetari, Dg d'Umnia Bank, ''le démarrage de notre banque est désormais effectif avec ces premiers documents. Outre les produits et services relatifs à la gestion de comptes, nous pouvons également proposer des financements immobiliers sans des produits d’assurance.''

Le FMI examine les avancées et les priorités des réformes qu'il a recommandées à la Tunisie

Le FMI a achevé le 12 juin 2017 la première revue du programme économique de la Tunisie appuyé par un accord au titre du Mécanisme élargi de crédit. L’achèvement de la revue permet aux autorités de tirer l’équivalent de 227.2917 millions de DTS (soit environ 314.4 millions de dollars), ce qui portera le total des décaissements au titre de l’accord...

La Tunisie renoue avec la croissance grâce à des investissements internationaux (document OBG)

Des investissements considérables de la part de partenaires internationaux contribuent à remettre la Tunisie sur la voie de la croissance économique à l’heure où le pays est confronté à des conditions économiques difficiles, à une instabilité sociale et à un fort taux de chômage.