Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 27 Juin 2017

Tunisie-Japon: Signature d’une convention pour la réalisation d'une centrale électrique à Radès

La STEG et la société japonaise Mitsubishi Hitachi Power Systems ont signé, lundi 19 juin 2017, une convention pour la réalisation d’une centrale électrique d’une capacité de 450 mégawatts à Radès.
L’installation de cette centrale servira à compléter la première centrale réalisée en 1980, et satisfaire la demande croissante en énergie dans le pays.
La nouvelle centrale sera installée dans les environs de la centrale déjà existante à Radès et entrera en exploitation, en deux étapes, en 2019 et 2020.
Le projet, dont le coût est estimé à 800 millions de dinars, est financé par l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA). Il permettra de créer 2.000 postes d’emploi durant la période des travaux, et 150 emplois fixes, une fois la centrale activée.
Etaient présents lors de la cérémonie de signature, la ministre de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables, Hela Cheikhrouhou, le directeur général de la STEG et des représentants de l’ambassade du Japon en Tunisie et de l’entreprise Mitsubishi Hitachi Power Systems.
Cheikhrouhou s’est, à cette occasion, félicitée du niveau atteint par la coopération tuniso-japonaise qui a permis la réalisation de plusieurs projets, considérant que l’actuel projet permettra de développer la production d’électricité tout en limitant l’utilisation des hydrocarbures.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP résiste aux coupures d’Internet et attend un Macron algérien

Sondage

Ahmed Ouyahia a appelé le gouvernement Tebboune à privatiser les entreprises publiques en difficultés. Vous pensez que cette mesure est :

Vidéos

Maghreb Mobile Expo, un salon algérien dédié aux Smartphones- Saïd Benmesbah

A ne pas manquer

Prev Next

Le Nobel d'économie Jean Tirole à Alger parmi de prestigieux conférenciers de la Société d’économétrie

La Banque d’Algérie a apporté son concours logistique à cet événement académique, le premier de ce niveau mondial en Algérie pour la théorie économique quantitative qui se tiendra le week-end prochain.

Belkacem Boukherouf, économiste : "Avec plus de 800 milliards de dollars dépensés, on aurait pu construire un Portugal"

  L’économiste Belkacem Boukherouf souligne dans un entretien à Maghreb Emergent l’ampleur de la défaillance de la gouvernance algérienne qui dépense – beaucoup – sans gérer. Le fait que ce soit le gouvernement qui parle de diversification de l’économie au lieu des entreprises est révélateur d’une grave distorsion. C’est le gouvernement qui empêche les "entreprises de se diversifier et de renforcer...

L'indien Dodsal signe un contrat de 1,1 milliard de dollars pour la réalisation d'une centrale à Hassi-Messaoud

  Le groupe indien Dodsal basé à Dubaï a signé avec Sonatrach un contrat de 1,1 milliard de dollars portant sur la réalisation d'une centrale à Hassi Messaoud. L'information révélée par les médias du Golfe a été confirmée par Sonatrach, selon le journal El Moudjahid.