Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 27 Juin 2017

Algérie: Près de 6 milliards de DA de transactions commerciales sans factures sur les 20 premiers jours du Ramadhan

Près de six (6) milliards de DA de transactions commerciales sans factures ont été décelées par les services de contrôle du ministère du Commerce sur les 20 premiers jours du Ramadhan, alors que des marchandises d'une valeur de plus de 814 millions de DA ont été saisies, a indiqué lundi ce ministère dans son bilan de contrôle.
Sur la période allant du 27 mai au 15 juin, 146.683 interventions ont été effectuées ayant permis l'enregistrement de 29.847 infractions, l'établissement de 28.704 procès-verbaux, le prélèvement de 1.427 échantillons et la proposition de fermeture de 1.279 locaux commerciaux.
Ainsi, concernant les actions de contrôle des pratiques commerciales, 80.202 interventions ont été opérées ayant permis de constater 18.239 infractions sanctionnées par l'établissement de 17.530 procès-verbaux et la proposition de fermeture de 959 locaux commerciaux.
Ces interventions ont permis la mise au jour de transactions commerciales sans factures pour un montant global de 5,787 milliards DA et la saisie de marchandises pour une valeur de 778,28 millions de DA.
Quant à la nature de ces infractions, elles ont porté sur le défaut de publicité des prix (55,5% de la globalité des infractions), le défaut de facturation (12,7%), l'opposition au contrôle (5,86%), le défaut de registre de commerce (4,64%), la pratique de prix illicites (2%) et le défaut de modification du registre du commerce (2,25%).
Quant aux actions de contrôle de la qualité et de la répression des fraudes, les services habilités ont mené 66.481 interventions orientées vers les différentes sphères d'approvisionnement ayant permis la constatation de 11.608 infractions, l'établissement de 11.174 procès-verbaux et la proposition de fermeture de 320 locaux commerciaux.
Ce qui a donné lieu à la saisie de marchandises non conformes ou impropres à la consommation pour une quantité de 147,82 tonnes d'une valeur de 35,81 millions de DA, dont une quantité de 35,36 tonnes d'une valeur de 8,23 millions de DA a été orientée vers les centres d'intérêt collectif.
Les principales infractions, dans ce domaine de contrôle, sont liées au défaut d'hygiène (40,45% de la totalité des infractions liées au contrôle de la qualité et de la répression des fraudes), au non-respect de la température de conservation (14,23%), à la détention et mise en vente de produits impropres à la consommation (13,73%), à l'absence d'autocontrôle (8,5%), au défaut d'étiquetage (5,25%) et à la détention et mise en vente de produits non conformes (5,12%).

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP résiste aux coupures d’Internet et attend un Macron algérien

Sondage

Ahmed Ouyahia a appelé le gouvernement Tebboune à privatiser les entreprises publiques en difficultés. Vous pensez que cette mesure est :

Vidéos

Maghreb Mobile Expo, un salon algérien dédié aux Smartphones- Saïd Benmesbah

A ne pas manquer

Prev Next

Le Nobel d'économie Jean Tirole à Alger parmi de prestigieux conférenciers de la Société d’économétrie

La Banque d’Algérie a apporté son concours logistique à cet événement académique, le premier de ce niveau mondial en Algérie pour la théorie économique quantitative qui se tiendra le week-end prochain.

Belkacem Boukherouf, économiste : "Avec plus de 800 milliards de dollars dépensés, on aurait pu construire un Portugal"

  L’économiste Belkacem Boukherouf souligne dans un entretien à Maghreb Emergent l’ampleur de la défaillance de la gouvernance algérienne qui dépense – beaucoup – sans gérer. Le fait que ce soit le gouvernement qui parle de diversification de l’économie au lieu des entreprises est révélateur d’une grave distorsion. C’est le gouvernement qui empêche les "entreprises de se diversifier et de renforcer...

L'indien Dodsal signe un contrat de 1,1 milliard de dollars pour la réalisation d'une centrale à Hassi-Messaoud

  Le groupe indien Dodsal basé à Dubaï a signé avec Sonatrach un contrat de 1,1 milliard de dollars portant sur la réalisation d'une centrale à Hassi Messaoud. L'information révélée par les médias du Golfe a été confirmée par Sonatrach, selon le journal El Moudjahid.