Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 23 Août 2017

Tunisie : Clôture à Monastir de la rencontre des jeunes du parti Al-Badil Ettounsi

Le président du parti Al-Badil Ettounsi (Alternative tunisienne), Mehdi Jomâa a déclaré, dimanche, que l’inachèvement de l’installation des instances constitutionnelles et la précarité de la situation socioéconomique constituent le plus grand danger qui menace la stabilité du pays ainsi que la démocratie et les libertés en Tunisie.
Dans une déclaration à la presse en marge de la clôture des travaux de la rencontre des jeunes organisée du 16 au 18 juin 2017 à Monastir, à l’initiative de l’académie du leadership politique du parti Al-Badil, Jomâa a estimé que la politique des quotas partisans et le partage du pouvoir non fondé sur une vision claire ne servent pas l’intérêt du pays et sont rejetés par son parti qui soutient les efforts de lutte contre la corruption s’ils ne sont pas instrumentalisés politiquement.
D’autre part, Mehdi Jomâa a estimé que la non association des jeunes à la prise de décisions est un problème majeur, mettant l’accent sur la nécessité d’engager des réformes sérieuses et de concevoir une vision globale de l’avenir du pays afin de surmonter les difficultés de l’étape.
Profondes et structurelles, ces difficultés exigent, a-t-il dit, une nouvelle approche de l’Etat et de nouvelles compétences, faisant savoir que son parti a entamé la formation d’une nouvelle génération de jeunes dirigeants qui oeuvrent au service de l’Etat démocratique et qui sont responsables de la préservation de l’indépendance du pays et de la consécration de la démocratie.
Jomâa a affirmé au cours de cette rencontre que les jeunes sont appelés à déployer davantage d’efforts pour pouvoir s’imposer, affirmant que son parti est ouvert aux jeunes et que sa pérennité dépend de ces derniers.
La création d’une organisation de jeunes du parti Al-Badil Ettounsi a été au centre de la rencontre de Monastir à laquelle ont pris part des jeunes des différents gouvernorats.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La fabrication des panneaux solaires coûterait très cher à l’Algérie-Pr Omar Aktouf

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vous êtes d’accord avec ces dépenses à cause d’un pic de consommation de quelques jours par an car l’électricité est un droit constant ? - 26.7%
Vous pensez que cela est trop couteux pour le pays et qu’il vaut mieux se discipliner et arrêter la course financière derrière le PMA ? - 35.6%
Vous pensez que la croissance du PMA va se ralentir si les couts des investissements sont plus supportés par les usagers dans l’avenir ? - 28.7%

Total votes: 565

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie – Le retour d’Ouyahia pourrait se traduire par une relance des privatisations

  A l’arrêt depuis 2007, le processus de privatisations des entreprises publiques va-t-il être relancé par Ahmed Ouyahia? La loi de finances 2018 pourrait remettre au gout du jour le très controversé art 66 de la LF 2016.

Algérie- Trois arrêtés vont fixer le mode d'emploi de la pêche et la commercialisation du corail

Trois (03) arrêtés interministériels devant relancer la pêche au corail à travers le littoral seront "prochainement" promulgués pour fixer toutes les procédures juridiques et mesures relatives à l'exploitation de cette ressource maritime, au traitement et à la traçabilité des quantités pêchées jusqu'à la commercialisation.

Finlande: Le Marocain, qui a tué deux femmes à Turku, venait d'être débouté de sa demande d'asile

Le Marocain qui a reconnu avoir tué deux femmes à coups de poignard et blessé huit autres personnes vendredi à Turku, en Finlande, venait d'être débouté de sa demande d'asile, ont déclaré mardi les autorités finlandaises.