Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 22 Avril 2018

Algérie-Enseignement professionnel: deux diplômes de technicien et de technicien supérieur dés septembre prochain

Le ministre de la Formation et de l'Enseignement  professionnels et ministre de l'Enseignement supérieur par intérim, Mohamed  Mebarki a annoncé, jeudi à Alger, la révision du cursus d'enseignement professionnel par le remplacement, dés septembre 2017, des deux (02) diplômes d'enseignement professionnel du 1er et du 2ème degrés (DEP1 et DEP2), par un "diplôme de technicien d'enseignement professionnel" de même  classification que le Baccalauréat et la création d'un nouveau diplôme supérieur au niveau 5, appelé "Diplôme de technicien supérieur d'enseignement professionnel" équivalent à deux (02) années d'études à  l'université.
"Dés septembre prochain, il sera procédé au remplacement des deux diplômes sanctionnant actuellement le 1er cycle de l'enseignement professionnel par un nouveau diplôme sanctionnant un cycle unique de 3  années conférant le niveau 4 (catégorie 8), le même que le Baccalauréat,  dans la grille des niveaux de qualification", a indiqué le ministre lors  d'une journée d'études sur l'enseignement professionnel.
A travers la classification de ce diplôme dans la grille des niveaux de  qualification et dans la durée d'études (la même que l'enseignement secondaire), le ministère vise à rendre ce cursus "plus attractif" aux yeux  des élèves et de leurs parents en assurant aux titulaire du diplôme de
technicien supérieur d'enseignement professionnel une qualification professionnelle facilitant l'accés au marché du travail et l'acquisition de connaissances pédagogiques permettant la poursuite d'une formation supplémentaire supérieure de niveau  5".
Le ministre a fait état en outre de la création d'un autre diplôme de niveau 5 dit "Diplôme de technicien supérieur d'enseignement professionnel" d'une durée de 24 mois et classé au niveau 5 ( catégorie 10) dans la grille  des niveaux de qualification.
Il a rappelé que le conseil interministériel du 27 mars dernier a approuvé la nouvelle réorganisation du cursus de l'enseignement professionnel et reporté à une date ultérieure l'institution d'un diplôme de niveau 6.
Cependant, cette proposition "reste de mise" en complément du diplôme de  2ème degré de niveau 5, a-t-il indiqué.

APS


Évaluer cet élément
(6 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

La Banque Mondiale s'engage à poursuivre son soutien à la Tunisie dans la réalisation de ses réformes

La Banque Mondiale a affirmé appuyer la Tunisie dans la réalisation de ses projets de réforme, afin de booster la croissance et répondre aux besoins socio-économiques du pays.

Algérie: L'inflation moyenne annuelle à 4,6% jusqu'à mars 2018

L'évolution des prix à la consommation en rythme annuel a été de 4,6% jusqu'à mars 2018, a appris l`APS auprès de l`Office national des statistiques (ONS).

Les assises nationales sur l’agriculture : un colosse aux pieds d’argile ! (contribution)

Des assises sur l’agriculture seront organisées le 23 du mois courant sous le thème ’’ l'agriculture au service de la souveraineté nationale ’’.