Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 22 Février 2018

Algérie:La 4e édition du salon international "Al Moustechfa" à Alger

Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière organise, en partenariat avec l’agence El Moustechfa Event, la 4e édition du salon international des expertises pour le domaine hospitalier "Al Moustechfa" du 13 au 26 mars 2017 au Palais des expositions (SAFEX).
Cette édition verra la participation de près de 150 exposants nationaux et internationaux, a précisé lundi à Alger Slim Belkessam, conseiller du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.
Intervenant à l’occasion d’une conférence de presse, animée conjointement avec la directrice général de l’agence El Moustechfa Event, Lamia Guellif, le conseiller du ministre a précisé que cette manifestation, première du genre au Maghreb et en Afrique, regroupera les acteurs du monde hospitalier, notamment les médecins, les paramédicaux, les biologistes, les techniciens, les biomédicaux, les gestionnaires et les équipementiers.
Elle regroupera aussi les directions de la santé des 48 wilayas ainsi que d’autres institutions étatiques, entre autres les centres hospitalo-universitaires (CHU), les centres anti-cancer (CAC),
les services de santé militaire et les services de la Protection civile et de la Sûreté nationale.
"Nous voulons que cette 4e édition serve de plateforme conséquente pour agir vers une meilleure organisation hospitalière et une gestion de l’information médico-hospitalière efficace à travers,
notamment, une procédure de prise en charge plus effective grâce à la contractualisation avec l’émergence des assureurs à la personne en Algérie", a souligné M. Belkessam.
Il a, en outre, souligné que ce salon sera dédié à la contractualisation dans la but de "faciliter l’accès aux soins et aux médicaments par le biais de la couverture sociale ou d’une assurance-santé".
De son côté, Mme Guellif a indiqué que l’édition de cette année aura comme nouveauté un forum qui servira d’échanges et de rencontres entre les professionnels, soulignant que le ministère et "Al Moustechfa" oeuvrent pour "l’évolution et l’innovation dans les domaines hospitalier et médical, mais aussi à la contractualisation et l’information dans le système de santé en Algérie".
Il s’agit également, à l’occasion de ce salon, de "mettre en avant les entreprises algériennes et leurs différents domaines d’expertise de prédilection afin d’oeuvrer pour une meilleure organisation de prise en charge des patients à travers le renforcement de la contractualisation et du système d’information".
Selon Mme Guellif, plus de 2 800 invitations ont été adressées aux professionnels de la santé, alors que plus de 25 000 visiteurs sont attendus à ce salon.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

Sondage

Vidéos

"Les médecins résidents demandent l’abrogation du caractère obligatoire du service civil et non sa suppression" (Yassine Balhi)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Les médecins résidents organisent trois marches régionales

"Nous allons aller jusqu’au bout, jusqu’à ce que nos revendications soient satisfaites", ont affirmé les membres du CAMRA.

"Il faut aller vers le co-développement des pays de la Méditerranée" (Saida Neghza)

Dans cet interview, Saida Neghza parle du message qu’elle veut  transmettre au patronat des pays de la Méditerranée, notamment le MEDEF, la Confindustria, la CGEM, l’UTICA, dans l’objectif d’aller vers un co-développement de la région.

Algérie : La gestion du parc de Ben Aknoun sera confiée à des cadres américains et français

  Un vaste chantier sera lancé au niveau du parc de Ben Aknoun pendant 30 mois afin d’en faire un parc de loisir aux normes européennes.