Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 28 Mars 2017

Tunisie:Les deux nouveaux membres du gouvernement prêtent serment

Les deux nouveaux membres du gouvernement Chahed, le ministre des affaires religieuses Ahmed Adhoum et le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Industrie et du Commerce chargé du Commerce Abdellatif Hmem ont prêté serment, ce lundi au cours d’une cérémonie présidée par le président de la République, Béji Caid Essebsi.
Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, avait décidé, le 25 février 2017, d’opérer un remaniement ministériel partiel. Le 16 mars 2017, le parlement a accordé sa confiance aux deux nouveaux membres.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

L’Algérie occupe une flatteuse 38e place dans un classement onusien jugé sérieux sur le bonheur dans le monde. Comment expliquez-vous un tel rang :

Vidéos

CPP du 18.3.2017 : Combien se vend une tete de liste pour la députation ? L’après Bouteflika a-t-il déjà commencé ? Wassim Youcef et pas Kamel Daoud ?

Vidéos

"L’Opep et ses partenaires doivent reconduire leur accord de baisse de production"- N. Zouioueche

A ne pas manquer

Prev Next

Face à "l'école de l'échec", le Pr Chemseddine Chitour appelle à une "révolution des jeunes"

Les industriels étaient absents au Forum de l'industrie algérienne (FIA) mais cela valait le détour avec un Chemssedine Chitour très pessimiste qui a changé de thème pour dénonçant "l'école de l'échec" et appeler à une "révolution des jeunes".

Ratage : Un Forum sur l’industrie algérienne sans les industriels nationaux

   Ce devait être un grand événement réunissant les grands noms de l’industrie algérienne. Cela n'a pas été le cas. Aucun industriel n’a été présent ou représenté. Le "Forum sur l'industrie algérienne est devenu une simple rencontre d’experts.

Mahieddine Tahkout, le punching ball de l’échec industriel algérien (Opinion)

  La controverse autour de l'usine Tahkout a révélé l’indigence du projet industriel du gouvernement de M. Abdelmalek Sellal, mis en musique par Abdesslam Bouchouareb.