Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 22 Août 2017

Tunisie:Le syndicat de l’enseignement secondaire confirme la suspension des cours à partir du 27 mars

Le syndicat général de l’enseignement secondaire a réaffirmé, dans un communiqué publié dimanche, son attachement à la décision issue de la rencontre des régions et relative à la suspension des cours dans les collèges et lycées à partir du 27 mars 2017.
Ce communiqué intervient à l’issue d’une réunion d’urgence du syndicat tenue au lendemain du refus du bureau exécutif de l’union générale tunisienne du travail (UGTT) de la décision de suspension des cours et de son soutien aux enseignants qui revendiquent une solution de rechange à la tête du ministère de l’éducation.
Le syndicat ajoute que la position du bureau exécutif, contraire à la décision du syndicat, illustre l’un des aspects du combat démocratique au sein de l’organisation syndicale.
Le syndicat rejette “les déclarations impulsives et offensives ainsi que les appels au retrait”, affirmant qu’en cette conjoncture délicate, il importe d’unifier les rangs et de s’attacher davantage à l’UGTT afin de faire face aux orientations impopulaires, lit-on de même source.
Le bureau exécutif de l’UGTT avait publié, hier samedi, un communiqué dans lequel il exprimait son refus de la décision de suspension des cours à partir du 27 mars courant.
Le bureau exécutif a appelé toutes les structures syndicales de l’enseignement secondaire et tous les enseignants à poursuivre le travail avec “le sérieux et le dévouement” dont ils ont toujours fait preuve, affirmant que la concertation se poursuivra entre les structures de l’UGTT pour parvenir à la réalisation de “la revendication légitime” des enseignants qui consiste à trouver une alternative à la tête du ministère de l’éducation.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La fabrication des panneaux solaires coûterait très cher à l’Algérie-Pr Omar Aktouf

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vous êtes d’accord avec ces dépenses à cause d’un pic de consommation de quelques jours par an car l’électricité est un droit constant ? - 26.7%
Vous pensez que cela est trop couteux pour le pays et qu’il vaut mieux se discipliner et arrêter la course financière derrière le PMA ? - 35.6%
Vous pensez que la croissance du PMA va se ralentir si les couts des investissements sont plus supportés par les usagers dans l’avenir ? - 28.7%

Total votes: 565

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

A ne pas manquer

Prev Next

Attentats de Barcelone: La police confirme avoir tué le dernier suspect

La police autonome de Catalogne a confirmé lundi avoir tué Younès Abouyaaqoub, dernier membre encore en fuite de la cellule djihadiste responsable des attentats de la semaine dernière en Catalogne.

Algérie: Net recul du déficit commercial sur les sept premiers mois de 2017

  Le déficit commercial de l'Algérie a reculé à 6,17 milliards de dollars sur les sept (7) premiers mois de 2017 contre un déficit de 10,61 milliards de dollars sur la même période de 2016, soit une baisse de 4,44 milliards de dollars correspondant à une chute du déficit de 42%, a appris l'APS auprès des Douanes.

Un sondage de RAJ confirme l’ampleur de la désaffection des jeunes Algériens à l’égard de la politique

  Un sondage réalisé par l’association Rassemblement-Action-Jeunesse (RAJ) confirme l’ampleur de la désaffection des jeunes Algériens à l’égard de la politique.