Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 22 Février 2017

Algérie:La superficie réservée à l’oléiculture dans la wilaya de Souk-Ahras étendue à 8500 hectares

La superficie réservée à l’oléiculture dans la wilaya de Souk-Ahras s’est étendue à 8500 hectares, au cours de la saison agricole actuelle, contre 4.600 hectares durant les trois dernières années, a-t-on appris auprès de la direction locale des services agricole (DSA).
Selon le chef de service de la production et du soutien technique auprès de la DSA, M. Mohamed-Hamza Kamel, la nouvelle surface oléicole totalise 1,5 million d’oliviers, dont 680.000 productifs.
Il a ajouté que la concrétisation du programme de plantation d’olivier, arrêté par les services agricoles en coordination avec la conservation locale des forêts, ainsi que l’accompagnement des oléiculteurs, à travers des sessions de formation axées sur l’itinéraire technique dans le domaine oléicole ont favorablement contribué à l’augmentation de la surface oléicole.
Traditionnellement concentrée dans les communes du nord de la wilaya de Souk-Ahras, l’oléiculture "gagne du terrain et se pratique, de plus en plus, dans les localités arides de la région Sud, d’Oued Keberit, Terraguelt et d’Oum El-Adhaïm, pour atteindre une superficie de 800 hectares, à la faveur de gigantesques efforts déployés pour booster cette filière, a encore souligné le même responsable.
Plusieurs facteurs ont concouru au développement de la filière oléicole dans cette wilaya, dont la concrétisation des divers programmes inscrits dans le cadre du Fonds national de développement rural, les projets de proximité pour le développement rural, et le programme du Haut commissariat au développement de la steppe, a-t-on encore soutenu.
La superficie globale de la filière oléicole de la wilaya s’étend sur une multitude de localités, à l’instar d’Ouled Moumen, Khedara, Merahna, Haddada, et Sidi Fredj, ainsi que Drea, M’daourouch, Tiffech, Bir Bouhouche, et Oum El-Adhaîm, note le même responsable, rappelant que la technique d’irrigation goûte à goûte a touché jusqu’à présent, pas moins de 800 hectares des superficies réservées à l’oléiculture.
Pas moins de 4 000 hectares ont permis la cueillette de 104.880 quintaux d’olives, à l’issue de la dernière campagne, dont 26.220 quintaux d’olives de table et 78.660 quintaux destinés à l’extraction de l’huile d’olive, relève M. Kamel.
Par ailleurs, ce programme de plantation d’oliviers a favorisé l’amélioration des revenus des petits agriculteurs, la création de nouveaux emplois et la fixation des habitants dans leurs régions tout en oeuvrant à conserver le couvert végétal de plusieurs zones dans la wilaya.

APS

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Les mesures du gouvernement algérien pour bancariser l’argent de l’économie parallèle ont échoué. Vous êtes favorable à quelle autre solution :

 Changer les billets de banque comme en ce moment au Venezuela ? - 32.9%
 Proposer un taux de change favorable à ceux qui apportent leurs dinars non déclarés ? - 41.4%
 Interdire le paiement en liquide pour toute transaction supérieure à 500 000 dinars ? - 20.6%

Total votes: 1812

Vidéos

CPP : Alger, sous stress étudiant, a-t-elle déjà voté Macron ?

Vidéos

Ali Hamani, président de l’APAB: "Les prix des boissons augmenteront en 2017"

A ne pas manquer

Prev Next

L’assurance des personnes gagnerait à intégrer des produits comme l’épargne-retraite - Olivier de la Guéronnière, DG d’Amana (Audio- RadioM)

  L’assurance des personnes a un bel avenir en Algérie pour peu qu’on y intègre des produits comme l’épargne retraite, assure Olivier de la Guéronnière, DG d’Amana de passage mardi 21 février dans l'émission "l'invité du direct" de RadioM.

Le passage en force de 850 de migrants à Ceuta suscite des questions sur un "jeu marocain"

  Quelques semaines après la menace des autorités marocaines de ne plus contrôler les flux migratoire vers l'Union européenne, au moins 850 subsahariens, selon des secouristes et les autorités espagnoles, ont pénétré depuis vendredi dans l'espace européen depuis l’enclave espagnole de Ceuta.

FanZone.dz: les pages des ambassades plus fréquentées que celles des institutions culturelles

Dans le classement des institutions internationales, on découvre que les pages Facebook des ambassades sont plus fréquentées que institutions culturelles. Primauté aux visas et aux études?