Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 22 Novembre 2017

Algérie:457 unités d’élevage remises à de petits éleveurs des zones steppiques de la wilaya de Naama

Pas moins de 457 unités d’élevage ont été remises à de petits éleveurs des zones steppiques de la wilaya de Naama dans le but de créer de l’emploi et par conséquent stabiliser la population, a-t-on appris du conservateur des forêts.
Ces unités comportent 1.494 têtes d’ovins et 416 vaches laitières remis à de jeunes éleveurs dans le cadre du programme de renouveau rural s’étalant de 2013 à 2016, a indiqué Ould Youcef Mohamed.
Chaque lot de ces unités comprend six têtes ovines ou deux vache selon le choix de l’éleveur sélectionné par une commission de wilaya sur la base de listes établies par les comités d’animation rurale constitués de représentants des services techniques de la conservation des forêts et des communes.
Le choix est porté sur des familles rurales à bas revenu moyennant une contribution financière symbolique pour obtenir ce lot.
Les projets du programme du renouveau rural enregistrent, à Nâama, des taux "appréciables" d’avancement des travaux, a-t-on souligné, signalant que 33 de ces projets ont été lancés depuis 2014 et pris en charge par l’entreprise régionale de génie rural.
Des projets du même programme ont été achevés avec la distribution de 120 unités d’énergie solaire et 150.000 plants d’oliviers à 793 bénéficiaires, en plus de la réalisation de brise-vent sur 135 km, de l’aménagement de pistes dans cinq zones pastorales, de la fixation de 12 hectares de dunes et de la protection des terres agricoles contre l’érosion.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

«Une augmentation des tarifs d’électricité en 2018 n’est pas impossible »-Badache

A ne pas manquer

Prev Next

"Le gouvernement pourrait abandonner les réformes en cas de remontée du prix du baril" - Mabrouk Aib (Audio)

Mabrouk Aib estime que la baisse du prix du baril devrait être perçue comme « le signal d’alarme qui nous réveille » pour réfléchir à diversifier notre économie.

La France propose une rencontre sur les TIC avec les pays du Maghreb

  En Tunisie, le secteur des TIC contribue à hauteur de 7,5% du PIB et affiche une croissance à deux chiffres.

Tunisie : Le gouvernement ambitionne de porter la croissance à 3% en 2018

La Tunisie, qui identifie, depuis 2011, des solutions pour sortir de sa crise n’a pu réaliser qu’un très faible taux de croissance, de moins de 1% pendant les six dernières années.