Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 24 Juillet 2017

Algérie:457 unités d’élevage remises à de petits éleveurs des zones steppiques de la wilaya de Naama

Pas moins de 457 unités d’élevage ont été remises à de petits éleveurs des zones steppiques de la wilaya de Naama dans le but de créer de l’emploi et par conséquent stabiliser la population, a-t-on appris du conservateur des forêts.
Ces unités comportent 1.494 têtes d’ovins et 416 vaches laitières remis à de jeunes éleveurs dans le cadre du programme de renouveau rural s’étalant de 2013 à 2016, a indiqué Ould Youcef Mohamed.
Chaque lot de ces unités comprend six têtes ovines ou deux vache selon le choix de l’éleveur sélectionné par une commission de wilaya sur la base de listes établies par les comités d’animation rurale constitués de représentants des services techniques de la conservation des forêts et des communes.
Le choix est porté sur des familles rurales à bas revenu moyennant une contribution financière symbolique pour obtenir ce lot.
Les projets du programme du renouveau rural enregistrent, à Nâama, des taux "appréciables" d’avancement des travaux, a-t-on souligné, signalant que 33 de ces projets ont été lancés depuis 2014 et pris en charge par l’entreprise régionale de génie rural.
Des projets du même programme ont été achevés avec la distribution de 120 unités d’énergie solaire et 150.000 plants d’oliviers à 793 bénéficiaires, en plus de la réalisation de brise-vent sur 135 km, de l’aménagement de pistes dans cinq zones pastorales, de la fixation de 12 hectares de dunes et de la protection des terres agricoles contre l’érosion.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

Sondage

Ahmed Ouyahia a appelé le gouvernement Tebboune à privatiser les entreprises publiques en difficultés. Vous pensez que cette mesure est :

Risquée car elle va encore renforcer les amis du clan présidentiel dans le monde des affaires - 34.4%
Nécessaire car les recapitalisations des entreprises publiques défaillantes par le trésor coutent trop chères à la collectivité - 39.2%
Impossible à réaliser car le gouvernement Tebboune n’a pas l’autorité morale pour l’engager si tel devenait son but - 18.3%

Total votes: 999

Vidéos

Le CPP part en vacances avec le routard du 5e mandat

A ne pas manquer

Prev Next

Un conseil interministériel sur les exportations alimentaires utilisant des intrants subventionnés

Des incohérences  caractérisant le fonctionnement de certaines filières dont les produits sont éligibles à l'exportation ont été identifiées.

Le système Haddad, ou comment imposer une dîme sur les grands projets

De révélation en fuite, le système Haddad apparait au grand jour : une immense nasse qui permet au patron du FCE de percevoir une dîme sur tous les grands marchés.

« Les attaques contre Haddad relèvent du show médiatique » (Belkacem Boukhrouf)

    Pour l'économiste, Belkacem Boukhrouf  « la gabegie comme la corruption sont dans les institutions, les lois et les usages politiques de l’Algérie ». D’où la nécessité, estime-t-il, de poser la question de savoir « qui a permis à Ali Haddad d’avoir toutes ses ramifications ».