Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 29 Mars 2017

Algérie:457 unités d’élevage remises à de petits éleveurs des zones steppiques de la wilaya de Naama

Pas moins de 457 unités d’élevage ont été remises à de petits éleveurs des zones steppiques de la wilaya de Naama dans le but de créer de l’emploi et par conséquent stabiliser la population, a-t-on appris du conservateur des forêts.
Ces unités comportent 1.494 têtes d’ovins et 416 vaches laitières remis à de jeunes éleveurs dans le cadre du programme de renouveau rural s’étalant de 2013 à 2016, a indiqué Ould Youcef Mohamed.
Chaque lot de ces unités comprend six têtes ovines ou deux vache selon le choix de l’éleveur sélectionné par une commission de wilaya sur la base de listes établies par les comités d’animation rurale constitués de représentants des services techniques de la conservation des forêts et des communes.
Le choix est porté sur des familles rurales à bas revenu moyennant une contribution financière symbolique pour obtenir ce lot.
Les projets du programme du renouveau rural enregistrent, à Nâama, des taux "appréciables" d’avancement des travaux, a-t-on souligné, signalant que 33 de ces projets ont été lancés depuis 2014 et pris en charge par l’entreprise régionale de génie rural.
Des projets du même programme ont été achevés avec la distribution de 120 unités d’énergie solaire et 150.000 plants d’oliviers à 793 bénéficiaires, en plus de la réalisation de brise-vent sur 135 km, de l’aménagement de pistes dans cinq zones pastorales, de la fixation de 12 hectares de dunes et de la protection des terres agricoles contre l’érosion.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

L’Algérie occupe une flatteuse 38e place dans un classement onusien jugé sérieux sur le bonheur dans le monde. Comment expliquez-vous un tel rang :

Vidéos

CPP du 22.3.2017 : Sonatrach, la preuve du vide ou de la folie ? Zetchi, ou comment gâcher une bonne candidature à la FAF

Vidéos

Algérie - "L'appel d'offres de 4GW en solaire est un échec annoncé " selon Mourad Louadah (FCE)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie-"Il faut continuer à augmenter les prix de l’énergie, mais de façon graduelle"- Pr. Chitour (audio)

Le Pr Chitour appelle à la mise en place d’« un bouquet énergétique incluant le solaire, l’éolien, le géothermique mais le gisement le plus important restera celui de l’économie d’énergie ».

Algérie : Dans l’industrie automobile naissante, la transparence de l’actionnariat est aussi en question

Le développement d’une industrie de montage automobile dans notre pays ne soulève pas seulement un problème technique de « taux d’intégration ». Il renvoie aussi à un enjeu relativement méconnu et encore peu médiatisé : celui de la nature de l’actionnariat des nouvelles entreprises créées au cours des dernières années et donc de l’identité exacte  de leurs propriétaires. Une question pas forcement très...

Hydrocarbures- L’abandon de la loi Khelil a entrainé la fuite des investisseurs (Benachenhou)

Pour l’ancien ministre des Fiances, depuis 2002,  l’Algérie collectionne les contradictions qui font fuir les investisseurs.  Et il défend la loi Khelil sur les hydrocarbures qui n’était pas mauvaise, selon lui.