Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 22 Octobre 2017

Tunisie:Evolution de la consommation et du trafic de drogue (ministre)

Le ministre de l’Intérieur Hédi Majdoub a fait état, mercredi, d’une évolution notable de la consommation et du trafic de drogue en Tunisie.
” Quelques 5744 affaires de stupéfiants ont été enregistrées en 2016 contre 723 seulement en 2000 “, a-t-il ajouté lors de son audition par la commission de la législation générale au Parlement sur le projet de loi organique relatif aux stupéfiants.
Selon le ministre, les jeunes et les élèves sont plus souvent impliqués dans ces affaires. Leur nombre est passé de 213 en 2012 à 475 en 2016.
“Malgré les chiffres “alarmants” sur la consommation de drogues en Tunisie, la vigilance de l’institution sécuritaire est de mise, a assuré Majdoub.
Le ministre a, dans ce contexte, rappelé que le projet de loi organique relatif aux stupéfiants présenté par le ministère de la Justice comporte plusieurs points positifs, particulièrement en ce qui concerne le volet préventif citant, à ce propos, la création d’une commission nationale au ministère de la Santé chargée de la prise en charge et de l’encadrement des toxicomanes outre l’obligation de soins.
Les députés ont pointé, dans leurs interventions, la faiblesse du volet répressif dans les affaires de drogues et l’absence d’incrimination qui ne manquera pas d’encourager le trafic et la consommation de stupéfiants.
Ils ont, également, souligné l’impératif d’accorder un intérêt particulier aux établissements scolaires, s’interrogeant sur la promptitude du département de l’Intérieur pour contenir ce phénomène.
En réponse, Majdoub a déploré le manque de moyens relatifs à la lutte contre la consommation et le trafic de stupéfiants.
” Le ministère traite cette question dans le cadre du budget alloué à la sécurité générale “, a-t-il dit, rappelant que la priorité a été accordée, ces dernières années, à la lutte anti-terroriste.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP célèbre le centenaire de la Révolution d’Octobre en compagnie de Ould Kaddour (PDG de Sonatrach)

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

Malika Rahal: "L'UDMA une contribution meconnue au mouvement national"

A ne pas manquer

Prev Next

Défis environnementaux du gaz du schiste: Du modèle américain à l’aventure algérienne (2ème partie)

  Dans la première partie de cette contribution sur le gaz de schiste, l’auteur a dressé le panorama de l’industrie des hydrocarbures de schiste aux Etats-Unis. Qu’en est il de l’Algérie ?       II.            Et l’Algérie dans tous ça ! quel exemple ? Prédisposition géologique, vers une pétrolisation du schiste Les bassins d’hydrocarbures algériens consistent dans deux formations de gaz et de pétrole, le schiste du Silurien...

Les réserves de change de l'Algérie devraient baisser à 85,2 milliards de dollars fin2018 (ministre)

Les importations devraient poursuivre une tendance baissière pour atteindre 43,6 mds usd en 2018, puis 41,4 mds usd en 2019 et 40,9 mds usd en 2020.

Algérie- Le budget du SILA a baissé d’environ 40% par rapport à 2016 (Hamidou Messaoudi)

La tendance baissière du budget alloué au SILA a commencé en 2016 quand celui-ci a été réduit de 50%.