Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 21 Avril 2018

"amélioration notable" du climat des affaires en Algérie (Amelia Zinke)

La vice-présidente de la chambre algéro-allemande de commerce, Amelia Zinke, a souligné, mercredi à Souk Ahras, "l’amélioration notable" du climat des affaires en Algérie, à la faveur de la sécurité et de la stabilité sociale.
Intervenant lors d’une journée d’étude sur les opportunités d’investissement dans la wilaya de Souk Ahras, tenue à la chambre de commerce et d’industrie (CCI-Medjerda) en présence du chef de l’exécutif local et de nombreux investisseurs, la vice-présidente de la chambre algéro-allemande de commerce a affirmé que l’emplacement stratégique de l’Algérie permettait "un décollage global" de l’investissement dans tous les domaines, au regard "du climat de sécurité et de stabilité qui y prévaut".
Elle a, dans ce contexte, indiqué que les possibilités d’investissement en Afrique du Nord peuvent se développer sur la base d’une équation gagnant-gagnant, présentant à cette occasion la stratégie allemande pour participer au développement économique de l’Algérie, basée notamment sur le recours à l’expérience et aux connaissances allemandes dans divers secteurs.
L' oratrice a également affiché les perspectives du partenariat algéro-allemand avant de mettre en exergue les activités de plusieurs investisseurs allemands dans le domaine de, l’industrie pharmaceutique, l’agroalimentaire, la production et le stockage des fourrages, l’énergie photovoltaïque et du recyclage.
De son côté, le wali Abdelghani Filali a souligné "la possibilité de partenariat avec l’expérience allemande dans le domaine du recyclage" ainsi que les efforts consentis par le gouvernement et les autorités locales pour assurer l’envol de l’investissement agricole et touristique dans la wilaya de Souk Ahras.
Il a, à ce propos, mis en évidence les potentialités d’investissements "prometteuses" dans cette wilaya frontalière, lesquelles permettraient de créer de la richesse et des postes de travail.
Le chef de l’exécutif local a également réitéré la volonté de l’exécutif à soutenir et à accompagner les investisseurs.
Les investisseurs privés ont, quant à eux, insisté sur la nécessité de travailler avec leurs homologues allemands dans divers domaines notamment dans la sous-traitance dans la pièce de rechange des véhicules.
Les intervenants ont également abordé le volet juridique du partenariat algéro-allemand et lancé un appel pour le jumelage de Souk Ahras et la ville Sankt Augustan.

APS


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie: Grève générale dans tous les ports du pays les 26, 27 et 28 avril

  Cette décision a été prise à l’unanimité par le bureau exécutif élargi de l’UTICA consacré à l’examen du dossier des entreprises spécialisées dans l’amarrage, le désamarrage et la protection des navires ainsi que des différentes préoccupations des professionnels.

Algérie: le coût de réalisation des logements dans le Sud supérieur de 20% à celui des autres régions du pays

Le coût de réalisation d'un logement au Sud est estimé à 43.000 DA/m², contre 36.000 DA/m² dans les autres régions du territoire national.

La CEDEAO, cadre “idoine” pour institutionnaliser le partenariat d’exception Maroc-Afrique de l’Ouest (Brahim Fassi Fihri)

  La conférence d’Abidjan est initiée par l’Institut Amadeus en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et avec la collaboration du Centre ivoirien des recherches économiques et sociales (CIRES).