Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 23 Février 2018

Mauritanie:Le sénat adopte le projet de loi initiale du budget de l'Etat pour l'année 2017

Le sénat a adopté, mercredi,au cours d'une séance plénière sous la présidence de M. Ba Abdoul Ba, son vice-président, le projet de loi initiale du budget de l'Etat pour l'année 2017, équilibré en recettes et en dépenses à la somme de quatre cent soixante et un milliards quatre cent trente neuf millions trois cent soixante quinze Ouguiyas (461.439.375.000).
Le ministre de l'économie et des finances, M. El Moctar Ould Djaye, a présenté dans son intervention faite à cette occasion, les principaux axes de ce projet de loi initiale, mettant en exergue le contexte dans lequel il est intervenu, marqué par une faible et fragile dynamique de l'économie mondiale et les tergiversations enregistrées par l'économie des différents cartels économiques internationaux.
"Le présent projet de loi initiale a la particularité que c'est pour la première fois que l'année financière couvre exclusivement les activités inclues dans le ''plan des activités prioritaires 2016-2020'' de la stratégie de la croissance accélérée et de la prospérité partagée, qui vise la réduction de la pauvreté à travers la promotion de la croissance à un taux élevé, général et durable ainsi qu'à développer le capital humain, l'accès aux services de base et le renforcement de la gouvernance " a-t-il dit.
Il a par ailleurs indiqué que le projet de loi traduit la volonté des pouvoirs publics d'accélérer le rythme de la croissance économique à travers l'orientation davantage d'investissements publics vers les zones à haute prévalence de la pauvreté.
Les sénateurs ont loué dans leurs interventions le projet de loi de finance initiale, notamment l'intérêt qu'il accorde aux zones pauvreté.

AMI


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Le pain, le lait, le mini krach boursier de Wall Street et les paris de 2018

La chronique hebdomadaire d’El Kadi Ihsane sur El Watan traite de la cacophonie sur les subventions et le sens du mini krach boursier qui menace le capitalisme mondial. 

Algérie : Des stations de péage de l’autoroute est-ouest seront livrées en octobre prochain

    Le gouvernement a réservé une rallonge financière pour la prise en charge des travaux supplémentaires du projet de l’accès entre Mascara et l’autoroute est-ouest.

Le Maroc fera partie des cinq pays d'investissement de la BERD

Le président de la BERD, Suma Chakrabarti a souligné que sa banque est engagée et prête à continuer à soutenir le Maroc.