Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 27 Mars 2017

Mauritanie:Le sénat adopte le projet de loi initiale du budget de l'Etat pour l'année 2017

Le sénat a adopté, mercredi,au cours d'une séance plénière sous la présidence de M. Ba Abdoul Ba, son vice-président, le projet de loi initiale du budget de l'Etat pour l'année 2017, équilibré en recettes et en dépenses à la somme de quatre cent soixante et un milliards quatre cent trente neuf millions trois cent soixante quinze Ouguiyas (461.439.375.000).
Le ministre de l'économie et des finances, M. El Moctar Ould Djaye, a présenté dans son intervention faite à cette occasion, les principaux axes de ce projet de loi initiale, mettant en exergue le contexte dans lequel il est intervenu, marqué par une faible et fragile dynamique de l'économie mondiale et les tergiversations enregistrées par l'économie des différents cartels économiques internationaux.
"Le présent projet de loi initiale a la particularité que c'est pour la première fois que l'année financière couvre exclusivement les activités inclues dans le ''plan des activités prioritaires 2016-2020'' de la stratégie de la croissance accélérée et de la prospérité partagée, qui vise la réduction de la pauvreté à travers la promotion de la croissance à un taux élevé, général et durable ainsi qu'à développer le capital humain, l'accès aux services de base et le renforcement de la gouvernance " a-t-il dit.
Il a par ailleurs indiqué que le projet de loi traduit la volonté des pouvoirs publics d'accélérer le rythme de la croissance économique à travers l'orientation davantage d'investissements publics vers les zones à haute prévalence de la pauvreté.
Les sénateurs ont loué dans leurs interventions le projet de loi de finance initiale, notamment l'intérêt qu'il accorde aux zones pauvreté.

AMI


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

L’Algérie occupe une flatteuse 38e place dans un classement onusien jugé sérieux sur le bonheur dans le monde. Comment expliquez-vous un tel rang :

Vidéos

CPP du 18.3.2017 : Combien se vend une tete de liste pour la députation ? L’après Bouteflika a-t-il déjà commencé ? Wassim Youcef et pas Kamel Daoud ?

Vidéos

"L’Opep et ses partenaires doivent reconduire leur accord de baisse de production"- N. Zouioueche

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Rocambolesque revirement sur le dossier des importations après plusieurs jours d’embargo

  La Banque d’Algérie a autorisé la domiciliation des opérations d’importations de produits destinés à la revente en l’état. Ce revirement intervient moins d’une semaine après la suspension décidée par le ministre du commerce Abdelmadjid Tebboune.

OPEP et NON OPEP trancheront en avril sur la reconduction de l’accord sur la réduction de la production

  Les membres du comité ministériel de suivi des accords OPEP et non OPEP, réunis au Koweït se prononceront en avril prochain sur la reconduction ou non de l’accord sur la réduction de leur production.

Maroc: Pour pouvoir former le gouvernement El Othmani a cédé et fait le contraire de Benkirane

                                           Saad Eddine El Othmani a rapidement dénoué le blocage dans lequel s’empêtrait son prédécesseur Abdelilah Benkirane. Il a choisi de céder : l’USFP fera partie du gouvernement, l’Istiqlal reste dehors.