Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 24 Juillet 2017

Tunisie:Le PPDU qualifie de ” supercheries” les résultats de l’enquête sur le niveau de vie des Tunisiens

Le Parti des Patriotes démocrates unifié (PPDU) a critiqué les résultats de l’enquête de l’Institut national de la statistique (INS) sur les dépenses et le niveau de vie des Tunisiens en 2015.
Le parti considère, dans une déclaration publiée mardi soir, que ces résultats contredisent l’ensemble des statistiques nationales qui font état d’une baisse du rythme de croissance, de l’augmentation des taux de chômage et de l’inflation ainsi que de la dévaluation du dinar.
Autant de facteurs qui, selon le PPDU, contribuent à la détérioration du pouvoir d’achat des Tunisiens, en particulier les classes moyenne et pauvre.
Il s’agit, selon le PPDU de “supercheries” qui portent atteinte au principe de neutralité de l’administration et à la crédibilité de l’INS.
Le parti met, en garde, dans sa déclaration, contre le retour aux “pratiques anciennes consistant à manipuler les donnés statistiques pour camoufler l’échec des politiques économiques et sociales”.
Il appelle les forces progressistes et les organisations de la société civile ainsi que les chercheurs et les académiciens à la nécessité de contrer pareilles pratiques et à militer en faveur de l’instauration d’un système statistique neutre et transparent basé sur des normes scientifiques, loin de toute forme d’instrumentalisation.
L’INS avait présenté au cours d’une conférence de presse, le 30 décembre 2016, les résultats d’une enquête nationale sur les dépenses et le niveau de vie des familles tunisiennes au cours de 2015.
L’enquête évoque, notamment, une baisse de 5 points du taux de pauvreté enregistrée entre 2010 et 2015.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

Sondage

Ahmed Ouyahia a appelé le gouvernement Tebboune à privatiser les entreprises publiques en difficultés. Vous pensez que cette mesure est :

Risquée car elle va encore renforcer les amis du clan présidentiel dans le monde des affaires - 34.4%
Nécessaire car les recapitalisations des entreprises publiques défaillantes par le trésor coutent trop chères à la collectivité - 39.2%
Impossible à réaliser car le gouvernement Tebboune n’a pas l’autorité morale pour l’engager si tel devenait son but - 18.3%

Total votes: 999

Vidéos

Le CPP part en vacances avec le routard du 5e mandat

A ne pas manquer

Prev Next

Un conseil interministériel sur les exportations alimentaires utilisant des intrants subventionnés

Des incohérences  caractérisant le fonctionnement de certaines filières dont les produits sont éligibles à l'exportation ont été identifiées.

Le système Haddad, ou comment imposer une dîme sur les grands projets

De révélation en fuite, le système Haddad apparait au grand jour : une immense nasse qui permet au patron du FCE de percevoir une dîme sur tous les grands marchés.

« Les attaques contre Haddad relèvent du show médiatique » (Belkacem Boukhrouf)

    Pour l'économiste, Belkacem Boukhrouf  « la gabegie comme la corruption sont dans les institutions, les lois et les usages politiques de l’Algérie ». D’où la nécessité, estime-t-il, de poser la question de savoir « qui a permis à Ali Haddad d’avoir toutes ses ramifications ».