Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 29 Mars 2017

Algérie:Placement de plus de 24.500 demandeurs d'emploi en 2016 à Oran (ANEM)

Le secteur de l’emploi a réalisé des résultats "très positifs" en 2016 dans la capitale de l’ouest, traduits par le placement de plus de 24.500 demandeurs d’emploi dans des postes de travail, a déclaré le directeur de wilaya d’Oran de l’Agence nationale de l’emploi (ANEM).
M. kahloul Daoud, qui occupe aussi le poste de directeur régional de l’ANEM a indiqué, lors d’un point de presse à Oran consacré au bilan de l’exercice 2016, que ces résultats sont positifs sur tous les plans, surtout le placement de 24.142 demandeurs d’emploi.
Ainsi, 21.664 demandeurs d’emploi ont été placés suivant le système classique, 1.229 en Contrats de travail aidé (CTA) et 1.249 dans le cadre du Dispositif d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP).
Plus de 80.000 demandes d’emploi ont été enregistrées au niveau des agences locales de la wilaya d’Oran, alors que les entreprises économiques et organismes employeurs ont présenté 27.500 offres d’emploi, a-t-il ajouté.
Ce responsable a fait remarquer que les résultats obtenus ont dépassé les objectifs assignés par la tutelle atteignant un taux de 154 pour cent, souhaitant plus cette année eu égard au développement que connait la capitale de l’ouest en termes de projets en cours de réalisation.
L’accent sera axé cette année sur l’intensification des opérations de placement et d’insertion, en plus de la sensibilisation et de l’accompagnement des demandeurs d’emploi dans leur parcours de recherche d’un emploi suivant la nouvelle conception de l’ANEM basée sur l’encouragement des jeunes à la formation pour décrocher un emploi.
Dans le cadre de l’amélioration du service public, la même source a évoqué la mise en service d’un site électronique pour permettre aux demandeurs d’emploi et aux employeurs d’inscrire leurs demandes.
Lancé en décembre dernier dans quatre wilayas pilotes que sont Boumerdès, Sidi Bel-Abbès, Béjaia et Annaba, ce service sera généralisé à toutes les wilayas du pays à partir du 2 janvier en cours, a-t-il annoncé.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

L’Algérie occupe une flatteuse 38e place dans un classement onusien jugé sérieux sur le bonheur dans le monde. Comment expliquez-vous un tel rang :

Vidéos

CPP du 22.3.2017 : Sonatrach, la preuve du vide ou de la folie ? Zetchi, ou comment gâcher une bonne candidature à la FAF

Vidéos

Algérie - "L'appel d'offres de 4GW en solaire est un échec annoncé " selon Mourad Louadah (FCE)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie-"Il faut continuer à augmenter les prix de l’énergie, mais de façon graduelle"- Pr. Chitour (audio)

Le Pr Chitour appelle à la mise en place d’« un bouquet énergétique incluant le solaire, l’éolien, le géothermique mais le gisement le plus important restera celui de l’économie d’énergie ».

Algérie : Dans l’industrie automobile naissante, la transparence de l’actionnariat est aussi en question

Le développement d’une industrie de montage automobile dans notre pays ne soulève pas seulement un problème technique de « taux d’intégration ». Il renvoie aussi à un enjeu relativement méconnu et encore peu médiatisé : celui de la nature de l’actionnariat des nouvelles entreprises créées au cours des dernières années et donc de l’identité exacte  de leurs propriétaires. Une question pas forcement très...

Hydrocarbures- L’abandon de la loi Khelil a entrainé la fuite des investisseurs (Benachenhou)

Pour l’ancien ministre des Fiances, depuis 2002,  l’Algérie collectionne les contradictions qui font fuir les investisseurs.  Et il défend la loi Khelil sur les hydrocarbures qui n’était pas mauvaise, selon lui.