Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 18 Décembre 2017

Tunisie : La STEG publie ses nouveaux tarifs de l’électricité et du gaz

La Société Tunisienne de l’Electricité et du Gaz (STEG) a publié, mardi, ses nouveaux tarifs de l’électricité et du gaz, entrés en application à partir du premier janvier courant, suite à la décision inscrite dans le budget de l’Etat pour l’année 2017, d’augmenter de 5% la tarification de l’électricité et de 7%, celle du gaz.
Cette révision, qui rapporterait au budget de l’Etat une enveloppe de 175 millions de dinars, touchera essentiellement les consommateurs (les ménages et les petits métiers) de la basse tension (électricité) et basse pression (gaz), a affirmé la directrice de la communication de la STEG, Amel Thabti, dans une déclaration à l’agence TAP.
Et de préciser “pour la catégorie qui consomme entre 1 et 200 kilowatts/heure/mois d’électricité, le prix du kilowatt-heure sera de 162 millimes. Celle qui consomme entre 201 et 300 kilowatts/heure/mois, le prix du kilowatt-heure, est fixé à 198 millimes.
Pour la catégorie dont la consommation est comprise entre 301 et 500 kilowatts/heure/mois, la tarification retenue est de 285 millimes pour les ménages et de 260 pour les autres types de consommateurs ” En ce qui concerne la catégorie, dont la consommation mensuelle dépasse les 500 kilowatts/heure, le prix du kilowatt-heure est fixé à 350 millimes pour les ménages et à 295 millimes pour les autres catégories de consommateurs, a encore fait savoir, la responsable de la STEG.
Elle a, par ailleurs, affirmé que ” les consommateurs-ménages à basse tension, appartenant au pallier économique de la nouvelle révision, seront exemptés de cette décision et conserveront les anciens tarifs. Cette exemption concerne aussi les ménages qui consomment entre 1 et 50 kilowatts/heure/mois, pour qui la tarification adoptée se situe dans la limite de 75 millimes le kilowatt/heure, et également les ménages consommant entre 1 et 100, pour qui le prix du kilowatt/heure est fixé à 108 millimes “.
S’agissant du gaz, Thabti a précisé que les ménages dont la moyenne de consommation mensuelle varie entre 1 et 30 m3, le prix du mètre cube est fixé à 231 millimes. Les ménages consommant mensuellement entre 1 et 60 m3, le prix du mètre cube s’élèvera à 290 millimes.
La catégorie dont la consommation mensuelle varie entre 1 et 150 m3 , le prix du mètre cube sera de 375 millimes. Un prix de 439 millimes/m3 sera appliqué à la catégorie consommant mensuellement plus de 151 m3 de gaz.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP se déchire sur Algériens et Palestiniens par temps de « Chedda »

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"LA TUNISIE DANS LA LISTE DES PARADIS FISCAUX, UN CLASSEMENT QUI EMBARRASSE TOUT LE MONDE".

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie-Le secteur de l’énergie enregistre une croissance de 10,5% au 3ème trimestre 2017 (ONS)

Le secteur de l’énergie observe une hausse remarquable de 10,5% au 3ème trimestre 2017 par rapport à la même période de 2016 où il avait affiché́ une baisse de 1,5%.

Matériel "Made In Israel" : Sonelgaz porte plainte contre Cegelec/General Electric

  Le groupe Sonelgaz a déposé plainte auprès de la juridiction compétente contre le consortium-constructeur franco-américain Cegelec/General Electric qui lui a livré du matériel comportant des composants "Made In Israel" pour la réalisation d'une centrale électrique, a indiqué dimanche Sonelgaz dans un communiqué.

Polémique sur la promotion de Tamazight : Lotfi DK appelle à l’arrêt des hostilités sur Facebook

 La polémique qui fait rage sur les réseaux sociaux sur le refus des députés de la majorité une proposition d’amendement du projet de loi de finances pour l’année 2018 portant sur la promotion de la langue amazighe a fait réagir le chanteur engagé du Rap Lotfi DK.